Le mariage d’enfants ne viole pas seulement les droits humains des filles, il constitue également une grave menace pour leurs vies, leur éducation, et leurs projets d’avenir. Quand les filles sont mariées, elles sont supposées porter des enfants tandis qu’elles ne sont encore elle-même que des enfants, et elles s’exposent à des complications liées à leurs grossesses, une cause majeure de morts d’adolescentes. Au Mozambique, l’un des pays aux taux les plus élevés de mariages d’enfants et de décès après l’accouchement au monde, des efforts sont menés pour permettre à toutes les jeunes filles de disposer de leur droit à l’égalité.

Category:

MDG Special

Tags: