La semaine du débat général se poursuit à New York, avec une deuxième journée riche en rencontres et événements de haut niveau, toujours ponctués par les discours d’éminentes personnalités.

Assemblée générale

La salle de l’Assemblée générale a accueilli aujourd’hui 39 orateurs de tous les continents dont les interventions sont résumées ICI.

Dénucléarisation et non-prolifération des armes de destruction massive

Le Conseil de sécurité a accueilli dans la matinée du 26 septembre des hôtes de haut niveau pour sa 8362e session, puisque les présidents des pays membres permanents et non permanents étaient présents dans la salle pour mener les débats sur ce sujet sensible et ancien dans l’ordre du jour (la question était en effet inscrite dans la première résolution de l’Assemblée générale en 1946). Les Etats-Unis ayant la présidence du Conseil de sécurité pour le mois de septembre, la réunion était dirigée par M. Donald Trump, Président des Etats-Unis.

Le Conseil de sécurité a affiché ses divisions lors de la séance, comme on peut le lire ICI.

Cette réunion était fort à propos organisée précisément pour la Journée internationale pour l’élimination totale des armes nucléaires.

Mettre fin à la tuberculose dans le monde

Le Directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), M., Tedros Adhanom Ghebreyesus, et la Vice-Secrétaire générale, Mme Amina J. Mohammed, ont présidé la rencontre de haut niveau sur la tuberculose et les moyens de mettre fin à cette maladie qui touche 10,4 millions de personnes dans le monde. « Cette maladie est une épidémie vicieuse », a rappelé Mme Mohammed, car elle est alimentée par la pauvreté, les inégalités, les migrations et les conflits. Tous les ans, on recense quelques 60 000 nouveaux cas de tuberculose pharmacorésistante dans le monde, dont 50% se concentrent dans 5 pays.

De nombreux progrès doivent encore être faits, sur la base des données épidémiologiques et scientifiques récoltées. La réunion s’est achevée sur l’adoption d’une déclaration politique qui vise à renforcer l’action et les investissements adéquats des états pour mettre fin à cette maladie.

Droits de l’homme

Pour ses 70 ans, la Déclaration universelle des droits de l’homme était l’objet d’une rencontre au niveau des chefs d’état au cours de laquelle le Secrétaire général a exhorté tous les Etats Membres à soutenir l’action des Nations Unies dans ce domaine : « Nous avons encore un long chemin à parcourir pour que le respect des droits de l’homme soit véritablement universel ». Il était accompagné par la nouvelle Haut-Commissaire aux droits de l’homme, Mme Michèle Bachelet, qui a déclaré que « l’idéal des droits humains a été l’un des mouvements d’idées les plus constructifs de l’Histoire du monde et l’un des plus réussis », mais qu’il était en ce moment attaqué et menacé…

La question du Mali et du Sahel

Le Secrétaire général adjoint en charge des opérations de maintien de la paix, M. Jean-Pierre Lacroix, présidait au cours de l’après-midi une importante réunion sur la bande sahélo-saharienne et plus particulièrement le Mali, où l’ONU dispose d’une mission de 15 000 personnes, la MINUSMA.

Au cours de cette réunion, tout comme lors de son allocution devant l’Assemblée générale, le Président malien, M. Ibrahim Boubacar Keita, a fait un état des lieux de la situation et renouvelé ses remerciements à l’ONU et à la communauté internationale pour les efforts déployés dans son pays et dans la région afin de faire avancer le processus de paix et lutter contre le terrorisme.

Dans son discours à l’ouverture de la séance, le Secrétaire général, M. Guterres, a tenu à faire observer une minute de silence pour tous ceux et celles qui ont sacrifié leur vie pour la paix du Mali et du Sahel. Il a en outre salué la création et l’avancée des travaux pour la mise en place de la force conjointe G5-Sahel, tout en insistant sur le fait qu’il lui faudrait un mandat fort et un financement pérenne.

Pour suivre les discours dans les jours qui viennent, consultez la page du débat général (vous y trouverez la liste des orateurs ainsi qu’une vidéo des discours en direct). Le 27 septembre, 37 chefs d’état ou de gouvernements prendront la parole.

Hashtag : #UNGA | Twitter @ONU_fr | Facebook : nationsunies | Site internet : un.org/fr/ga | vidéo en direct : webtv.un.org/live