A la veille du début du débat général de la 73e session de l’#UNGA, se déroule le Sommet Nelson Mandela pour la paix. Plus de 150 chefs d’état, de gouvernements, d’ambassadeurs se succèderont au podium de la salle de l’Assemblée générale pour rendre hommage à la vie et aux actions de l’ancien dirigeant sudafricain, dont on fête le centenaire de la naissance cette année.

Au cours de ce sommet, l’Assemblée générale adoptera une déclaration politique qui réaffirmera l’adhésion des signataires aux valeurs que Nelson Mandela a défendu toute sa vie.

Le communiqué de presse est disponible : https://www.un.org/press/fr/2018/ag12060.doc.htm

A la mi-journée, le Secrétaire général a dévoilé sa stratégie 2030 pour la jeunesse pour accroitre le rôle de près d’1,8 milliards de jeunes dans la construction d’un monde pacifique, juste et durable [article en français].

Dans l’après-midi, le Secrétaire général a lancé son plan pour le financement du Programme de développement durable à l’horizon 2030 [en anglais]. Ce plan prévoit d’aligner les politiques financières et économiques mondiales avec les priorités du programme 2030, de trouver et de mettre en place des stratégies de financement durable et de saisir le potentiel des innovations financières, des nouvelles technologies et de la numérisation pour permettre un accès équitable aux financements.

Le 25 Septembre, le Débat général commence avec 37 orateurs (le Secrétaire général et la Présidente de l’Assemblée générale, suivis de 16 orateurs pour la séance du matin et 19 pour celle de l’après-midi) qui monteront sur le podium tour à tour pour leur discours de politique générale.

Après le traditionnel discours inaugural du Brésil, les présidents des Etats-Unis, de l’Equateur, de la Turquie, du Rwanda, du Mexique et de la France prendront la parole.

Pour la liste préliminaire des orateurs, cliquez ICI.