Le Siège de l’ONU et ses environs à New York ont servi à plusieurs reprises de décors pour des films de cinéma. Cette collaboration avec le 7e art se fait par le biais de l’Initiative de mobilisation de la communauté artistique (en anglais) qui sert de point d’entrée aux professionnels du cinéma (réalisateurs, producteurs, scénaristes, acteurs, etc.) aux Nations Unies.

Parmi les créations que l’ONU a accueillies et dans lesquelles elle joue un rôle – plus ou moins proéminent – on peut compter :

– Pad Man (Inde, 2018)
– Half Girlfriend (Inde, 2017)
– Before the Flood (Etats-Unis, 2016)
– The Last Face (Etats-Unis, 2016)
– Quai d’Orsay (France, 2013)
– Jack Ryan : Shadow Recruit (Etats-Unis, 2013)
– The Human Trust (Japon, 2013)
– Alias Ruby Blade (Australie, 2012)
– Zaytoun (Royaume Uni, France, Israël, 2013)
– Twice Born (Italie, 2012)
– Le Dictateur (Etats-Unis, 2012)
– Contagion (Etats-Unis, Emirats Arabes Unis, 2011)
– Belle du Seigneur (France, Luxembourg, Royaume Uni, Allemagne, 2013)
– Transformers : la face cachée de la Lune (Etats-Unis, 2011)
– L’Interprète (Etats-Unis, France, Allemagne, Royaume Uni, 2005)
– Che (France, Etats-Unis, Espagne, 2008)